Ce site internet utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisation et pour analyser l'utilisation de notre site internet. En cliquant sur "accepter tous les cookies", vous donnez votre consentement pour l'installation de ces cookies. Attention : certaines fonctions sur le site internet ne fonctionnent pas si vous désactivez des cookies.

Derniers articles du blog

Nouveau

Astuce couture : pourquoi et comment marquer les repères sur le tissu.

Lorsque l’on démarre un nouveau projet de couture en suivant un patron, il arrive souvent qu’il y ait des repères à marquer sur le tissu.
Je vous explique, dans cet article, comment marquer le tissu de différentes manières pour pouvoir réaliser votre projet avec précision.

la craie tailleur, indispensable outil pour marquer le tissu

Comment détecter les repères de couture sur un patron ?

Il existe plusieurs signes différents pour détecter un repère de montage sur les patrons de couture, qui peuvent varier d’une marque de patrons à l’autre, et selon l’objectif du repère.
Le repère que l’on distingue le plus fréquemment est le cran de montage : il s’agit d’un petit trait de moins d’un centimètre de long, dessiné perpendiculairement au contour d’une pièce de patron.
On voit également souvent des repères en forme de croix ou de tout petit cercle lorsque le repère est situé ailleurs que sur le contour de la pièce de patron.
L’emplacement des poches est parfois désigné par une ligne en pointillés ou en trait plein.
Les repères pour les boutonnières sont représentés par un symbole en forme de lettre « I » majuscule (un trait de la longueur de la boutonnière avec un petit trait perpendiculaire à chaque extrémité), tandis que l’emplacement d’un bouton est signalé par une croix entourée d’un cercle ou parfois une simple croix, de la taille du bouton.
Pas de panique, il y a toujours une petite légende explicative pour ces repères sur les planches de patrons !

La légende du patron de couture

A quoi servent les repères de couture sur un patron ?

Les repères de couture sont très importants pour monter votre projet couture correctement avec précision.
Certains désignent, sur la pièce où ils se situent, l’emplacement d’une poche, d’un empiècement, d’un enforme, d’une bretelle, d’une sangle, ou d’une autre autre pièce du patron de couture.
On peut aussi connaître l’endroit où s’arrêtera une fermeture à glissière, ou encore l’emplacement exacte des boutonnières et des boutons.
D’autres repères, sous forme de crans, indiquent l’endroit où il faudra réaliser des fronces, ou des plis, ainsi que l’emplacement et la valeur de pinces.
Un exemple avec le patron du tablier japonais Nokono, où il faut marquer l’emplacement de la poche sur le devant (le contour est alors dessiné en pointillés sur le patron), ainsi que les repères pour placer les bretelles au bon endroit (représentés par des crans sur le patron).

A quel moment faut-il marquer les repères sur le tissu ?

Il est indispensable de bien marquer et de contrôler tous les repères avant de désépingler complètement le patron du tissu : en effet, une fois que vous aurez coupé vos pièces de patron dans le tissu, si vous avez oublié de marquer des repères, ce sera très difficile de positionner à nouveau le patron correctement sur le tissu pour les reporter.

Avec quoi marquer les repères et les crans sur un tissu avant de coudre ?

Voici une liste de plusieurs outils pouvant servir à marquer le tissu :

- les ciseaux
- le crayon de papier ou le porte-mines
- la craie tailleur
- le stylo à friction Pilot
- le stylo à mines ou le crayon craie
- le feutre effaçable à la chaleur ou à l’eau
- les épingles
- le point de bâti
- le savon
- le papier calque carbone
- le ruban adhésif ou le masking tape dans certains cas

Je vous les détaille plus précisément juste après.

Les outils de marquage des patrons de couture

Les ciseaux.

Ils servent à marquer les crans indiqués sur les bords du patron en faisant un petite entaille à l’emplacement du cran.
Le cran ne doit pas dépasser de la marge de couture, alors il ne faut pas aller trop vite car une entaille trop grande formera un trou dans votre projet.
Je vous conseille de choisir des petits ciseaux, comme les ciseaux de précision, pour être plus rigoureux. En général, pour une marge de couture de 1cm, je réalise des crans de 5mm environ.

Le crayon de papier ou le porte-mines.

Vous pouvez l’utiliser pour marquer tous les repères sur des tissus qui ne sont pas de couleur foncée. Le porte-mines convient mieux que le crayon, pour marquer des repères, car le tracé est plus fin que celui du crayon. Il sera donc plus précis, mais aussi plus discret si vous avez du mal à l’effacer avec la gomme.
En effet, il se peut qu’il ne s’efface pas toujours bien, alors il est préférable de toujours faire un test sur une chute de tissu avant de l’utiliser sur votre projet.

La craie tailleur.

Il existe des craies de plusieurs coloris pour marquer les tissus : blanche, bleu, jaune, rouge ou rose.
Le plus pratique est d’avoir une craie blanche pour les tissus foncés et une de couleur pour les tissus clairs, sachant que la craie jaune n’est pas toujours bien visible.
Pour que la craie soit plus efficace, il faut penser à l’aiguiser de temps en temps, sinon le tracé sera trop épais et moins précis.
Selon le tissu choisi, les traces de craies colorées peuvent parfois avoir du mal à disparaître : il est toujours conseillé de tester la craie sur une chute de tissu, pour vérifier qu’elle s’efface bien.

Le stylo à friction, ou stylo Frixion de Pilot.

Le stylo à friction est un stylo à encre qui s’efface grâce à la chaleur, lorsqu’on le gomme, ou mieux, lorsqu’on repasse le tissu !
Il existe toutes sortes de couleurs pour ce type de stylo, ce qui permet de bien voir le marquage selon le tissu choisi.
L’avantage est que certains de ces stylos sont rechargeables, et donc réutilisables à l’infini. Et c’est tellement plus simple de l’effacer avec le fer à repasser !
Là encore, je vous conseille de tester la couleur du stylo sur une chute avant de marquer votre projet, car cela arrive que certains tissus gardent une légère marque grise après le repassage.

Les stylos à frictions, Frixion de Pilot

Le stylo à mines ou le crayon craie.

C’est le même principe que pour les portes mines. Ces deux outils se rechargent avec des mines très fines blanches ou colorées, pour s’adapter à la couleur du tissu.
Le tracé est vraiment précis.
Ils sont très bien pour marquer les tissus fins, comme le coton, mais fonctionnent moins bien sur les tissus plus épais, tel que le sweat molletonné. Je pense que cela est dû au fait que la surface est plus molle.
Plusieurs marques proposent ce genre de stylo : Bohin, Prym...

Le feutre effaçable à la chaleur ou à l’eau.

Facile à trouver en mercerie ou dans le rayon scolaire du supermarché, le feutre effaçable est très pratique pour marquer les tissus sur lesquels les autres moyens ne fonctionnent pas. Par exemple, je l’utilise très souvent pour les tissus éponges.
Ce genre de feutre disparaît avec la chaleur du fer à repasser ou avec un peu d’eau.
Mais il est important de l’effacer rapidement après avoir cousu votre projet, car certains ne disparaissent plus après un certain temps.

Les épingles.

Les fournitures indispensables pour toutes les couturières sont les épingles. Elles servent à assembler deux pièces de tissu ensemble, mais également à prendre des repères sur celles-ci.
A la découpe du tissu, il est très simple de piquer une épingle à l’endroit d’un repère, pour une boutonnière par exemple, ou pour l’emplacement d’une poche.
L’avantage est qu’on a toujours des épingles à porter de main, et elles ne laissent pas de trace colorée sur le tissu.
Cependant, il faut s’assurer que le diamètre de l’épingle n’est pas trop grand si le tissu utilisé est très fin ou fragile, afin de ne pas laisser un petit trou à l’emplacement du repère.

Le point de bâti.

Une méthode un peu plus longue, mais qui est parfaite lorsqu’on ne peut ni utiliser la craie, ni le stylo à friction, c’est de réaliser un point de bâti en forme de croix, ou de coudre avec de longs points les repères plus grands, comme le tour de l’emplacement d’une poche, par exemple.
Le fil se retire ensuite très facilement avec un découd-vite, après l’assemblage.
Je l’ai utilisé récemment pour marquer l’entrée de poches passepoilées et cette méthode m’a permis d’obtenir des poches bien symétriques.

Le point de bati

Le savon.

Vous ne savez pas quoi faire de vos restes de savonnettes blanches ? L’astuce est de les réutiliser en tant que craie de marquage pour les tissus de couleur foncée.
Le savon s’effacera facilement et laissera en plus un agréable parfum sur votre tissu.

Le papier calque carbone.

Vous avez sûrement déjà vu des pochettes de papier calque carbone en mercerie. Elles contiennent de grandes feuilles dont un côté est recouvert d’un colorant (bleu, rouge ou blanc). Le papier blanc sera utilisé pour les tissus sombres, et les autres pour les tissus plus clairs.
L’utilisation est assez simple et rapide : il faut placer une feuille de papier carbone entre le tissu et le patron, le côté coloré du papier étant contre le tissu, et passer une roulette à patron sur les repères pour les décalquer sur le tissu.
Il est recommandé de transférer les repères sur l’envers du tissu, car les traces de papier carbone sont difficiles à effacer.
L’avantage est que ces feuilles sont assez grandes pour pouvoir reporter tous les repères d’une même pièce de patron en une seule fois. Mais il ne fonctionnera pas sur un tissu à envers gratté comme le sweat.
Vous pouvez trouver des feuilles de papiers carbones de plusieurs marques différentes : par exemple Burda Style, Prym...

Le ruban adhésif ou le masking tape dans certains cas.

Il arrive quelques fois que l’on ne puisse pas du tout marquer le tissu, comme avec les tissus enduits ou cirés. Dans ce cas, il est impossible de tracer dessus des repères ou de les piquer avec des épingles sans abimer le tissu.
Une petite astuce pour y remédier : le ruban adhésif, ou le masking tape qui se décolle plus facilement. Vous pouvez le placer en forme de croix pour les repères à pointer par exemple.

Mes outils favoris pour reporter les repères de couture sur le patron.

Il y a énormément de façons de marquer le tissu, selon le projet, le tissu choisi et évidement, nos préférences.
De mon côté, j’ai mes favoris dans mon atelier.
Ainsi, le stylo à friction reste mon préféré, avec mes petits ciseaux de précision Fiskars pour marquer les crans sur les bords du tissu.
Pour les tissus éponges, je privilégie le feutre effaçable.
Et le fil de bâti ou les épingles, lorsque l’utilisation du stylo à friction n’est pas possible.

Mes outils préféres pour marquer un patron de couture

J’espère que cet article vous aura été utile.
N’hésitez pas à me laisser vos astuces en commentaires si vous avez d’autres idées pour marquer le tissu !

Créatrice de l'arbre à cousettes

Laisser un commentaire