Ce site internet utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisation et pour analyser l'utilisation de notre site internet. En cliquant sur "accepter tous les cookies", vous donnez votre consentement pour l'installation de ces cookies. Attention : certaines fonctions sur le site internet ne fonctionnent pas si vous désactivez des cookies.

Derniers articles du blog

Nouveau
Mon test de trois pinces à pressions

Comment choisir sa pince à pressions : 3 modèles pour 3 usages différents

Un accessoire qui revient souvent lorsqu’on coud des petits accessoires ou certains vêtements : la fameuse pince à pressions.
Il s’agit d’une pince qui permet de poser facilement des boutons pressions et dans certains cas, des œillets.
Plusieurs marques en proposent différents modèles selon le type de pressions à poser.
Oui, mais laquelle choisir ?
Lors de mes premières cousettes, il m’est arrivé d'être un peu perdue dans les rayons mercerie et de ne pas trouver les bonnes informations pour choisir la bonne pince.
Au fil des ans, j’ai du investir dans plusieurs modèles avant de trouver celui qui me convient le mieux et à ce jour, j’en utilise deux pour réaliser mes projets.
Ma première erreur a été qu’au début, je pensais qu’une pince pouvait servir à poser les pressions en plastique ou en résine et celles en métal de la même marque. Ce n’est malheureusement pas toujours le cas.
Ce qu’il faut savoir, c’est qu’il existe entre autre des pinces pour pressions en résine, des pinces pour pressions en métal, et même des pinces multifonctions !
Je vous propose de vous parler ici, de mes trois dernières pinces.

La pince Kam.

La pinc Kam, pour les pressions en résine

Une de mes trouvailles les plus utiles a été la pince à pressions Kam : je l’ai choisie pour coudre des accessoires pour enfants (bavoirs, protèges carnets de santé... ).
Je cherchais une pince pour des pressions colorées qui tiennent bien, car j’avais peur du risque d’étouffement si jamais une pression venait à se détacher. Il fallait aussi que les pressions se ferment facilement (j’ai reçu une fois un cadeau dont les boutons étaient impossibles à fermer et il était donc inutilisable).
En faisant quelques recherches sur internet, j’ai souvent vu la pince Kam revenir pour tous les critères que je recherchais, et j’ai également découvert que les pressions proposées par cette marque étaient en résine non-allergène sans substance nocive !
Elle peut poser des boutons pressions ronds proposés dans 3 tailles différentes (10.3, 12.4 et 14mm de diamètre) et dans divers coloris avec un choix de 60 teintes différentes, ce qui permet de coudre une multitude de créations. Le diamètre que j’utilise généralement est de 12.4mm car cette taille me permet de réaliser aussi bien des vêtements que des accessoires.

Les pressions en résine

Deux coloris de pressions kam que j'utilise au quotidien

J’ai acheté ma pince Kam ainsi que les boutons adaptés chez Rascol et je l’utilise souvent.
La pose est très simple à réaliser car il faut utiliser le même embout pour la partie mâle et la partie femelle de la pression (sauf pour les pressions de 14mm ), donc je ne change jamais les embouts.
J’en suis aussi très satisfaite car les pressions se ferment et s’ouvrent facilement. Il est également possible de retirer la pression si elle est mal posée, mais cela demande un peu de patience pour ne pas abimer le tissu.

La pince Mondial Tissus.

La pince Mondial Tissus

Il y a quelques années, alors que je souhaitais coudre une petite jupe boutonnée par des pression, j’ai choisi de jolies pressions Mondial Tissus : elles étaient en métal argenté avec le centre coloré dune teinte nacrée. J’ai donc pris également la pince adaptée, ainsi que des pressions argentées et un lot de noires en plus pour en avoir en réserve pour mes futures cousettes.
Malheureusement, je n’ai jamais réussi à utiliser cette pince convenablement. Les embouts en caoutchouc ne permettent pas du tout de maintenir les boutons en place, ni de les poser correctement. Je n’ai trouvé aucune notice qui me permettait de comprendre son fonctionnement et j’ai donc abandonné ce modèle.
C’est pourquoi je vous déconseille d’acheter plusieurs lots de pressions sans avoir essayé la pince auparavant, il est préférable de s’assurer qu’elle vous convient bien avant et que vous en aurez l’utilité par la suite.

La pince Vario Prym.La pince Vario de Prym

Ce qui nous amène de fil en aiguille à un de mes coups de cœur en terme d’accessoire couture : la pince Vario de Prym.
Suite à ma précédente mésaventure, j’ai cherché une pince fiable pour poser des pressions métalliques. On peut trouver la pince Prym dans à peu près toutes les merceries et c’est une marque de qualité pour ses accessoires de couture.
J’ai choisi la pince Vario Prym Love car elle permet de poser très facilement les pressions métalliques, les pressions en résine, les œillets, les rivets et de perforer également le tissu. En plus de la pince Vario classique, elle est fournie avec les outils pour poser les pressions en résine que vous devrez acheter à part si vous possédez une Vario classique.
Pour poser un bouton pression, un rivet ou un œillet avec la pince Vario, il faut adapter dessus un embout en fonction de ce que vous voulez faire : ces embouts sont vendus dans les kits de pressions ou d’œillets Prym.
Je n’ai pas encore testé leurs boutons en résine, mais j’ai utilisé les pressions en laiton à plusieurs reprise et j’ai été très impressionnée par leur qualité. Elles s’ouvrent et se ferment très bien, et sont attachés solidement à votre vêtement/accessoire après la pose comme pour ceux du commerce. Ce sont de loin les meilleures pressions en métal que j’ai pu tester.

Les kit de pressions métalliques Prym

Les kit de pressions et d’œillets métalliques Prym

J’utilise également cette pince pour poser les œillets, pour les ceintures à cordon des pantalons pour enfant par exemple. Avant cela, j’utilisais des œillets Bohin que je posais au marteau, et là avec la pince je gagne un temps considérable et le résultat est toujours impeccable.
Il faut bien sûr choisir le type de bouton ou œillet adapté à votre projet et à votre tissu : pour anorak, pour jersey, ou encore pour les jeans; et la première fois acheter le kit avec le bon outil qui s’adapte sur la pince. Après cela, vous pouvez trouver des kits de recharges de pressions ou d’œillets sans l’outil nécessaire à la pose.
La pince Vario de Prym est celle que j’utilise le plus actuellement et que je vous conseille le plus car elle est multifonctions, vous pouvez tout poser avec cette pince et le résultat est très satisfaisant.

Une petite astuce pour vos pressions et œillets.

Les pressions ne tiennent parfois pas bien sur les tissus en trame très fine ou sur les jerseys fins et sur les bord-côtes dont l’élasticité est grande.
Je pose toujours les pressions et œillets avec du thermocollant dessous pour solidifier le tissu et garantir leur bonne tenue, c’est une étape importante qui peut vraiment changer les choses sur un tissu fragile comme la double-gaze par exemple.
Pour les œillets posés sur du bord-côte, j’utilise du thermocollant et je couds un carré de 2cm de côté sur tout le tour du thermocollant, puis je pose l’œillet en son milieu : ainsi la partie thermocollée est bien maintenue et ne s’étire presque plus à cet endroit, ce qui permet une bonne tenue pour l’œillet.

Voilà, j’espère que ce petit article vous a plu et vous a aidé si vous souhaitez choisir une pince pour poser des pressions sur vos créations textiles !
N’hésitez à nous faire part vous aussi de votre expérience et de vos petites astuces avec les pinces et les pressions dans les commentaires !

Catégories : Trucs et astuces

Créatrice de l'arbre à cousettes

Laisser un commentaire